iCUBE, le cube sur-mesure pour agrandir sa maison

Cube in life propose d'agrandir sa maison avec des extentions en bois qui viennent se greffer sur l'existant. (Crédits : Cube in life)

Cube in life propose d’agrandir sa maison avec des extentions en bois qui viennent se greffer sur l’existant. (Crédits : Cube in life)

 

La société girondine Cube in life propose des modules en bois sur mesure pour réaliser des extensions de maison ou des agrandissements en lodge au gré de l’évolution de la vie. Elle décline désormais ce cube autour de nouveaux produits dédiés aux parcours de golf, aux propriétés viticoles et aux cabanes de jardin.

Après avoir créé sa première société à 23 ans, Inea (ex-Habitat solaire), installée à Gradignan, Nicolas Borzeix a récidivé en 2014 pour se lancer dans l’extension de maison et l’agrandissement en lodge sous forme de cube sur-mesure. Pourquoi ? Pour répondre à la demande de ses clients mais aussi parce que l’arrivée de son troisième enfant posait un problème de place dans son propre foyer. Aujourd’hui Cube in life interpelle avec ses cubes en bois à toit terrasse : plus de 5.000 « Like » sur Facebook, 10 à 15 contacts par jour.

« Tout le monde s’est un jour posé la question de l’extension de sa maison pour avoir un garage, un bureau, une suite parentale, ou après l’arrivée d’un enfant. Aujourd’hui, nous recevons des demandes pour des studios en fond de jardin, pour des gens qui veulent héberger leurs parents plutôt que d’envisager une résidence pour personnes âgées, ou des propriétaires intéressés par l’hébergement saisonnier », indique Nicolas Borzeix, le fondateur de la société.

Cube in life, installée à Andernos-les-Bains, propose avec son iCUBE du sur-mesure pour coller à l’habitat existant bien sûr mais aussi pour respecter les règles des PLU (Plans locaux d’urbanisme) et les questions de mitoyenneté par exemple. Les demandes les plus courantes concernant des extensions de 4,5 x 6 mètres. La société fait appel, en fonction de la taille des extensions, à un architecte, sinon elle travaille avec une dessinatrice et, si elle ne salarie directement que trois personnes pour l’instant, fait travailler 8 personnes en équivalent temps plein, pour un chiffre d’affaires, que le dirigeant veut garder confidentiel, qui devrait être multiplié par 8 entre 2015 et 2016.

20 en 2016, 30 en 2017

« Les règles de construction sont strictes, on n’a pas le droit de faire du clés en main, nous ne sommes pas constructeurs de maisons individuelles. Je ne m’occupe pas de la maçonnerie, nous faisons appel à une société pour les chapes, nous avons une société de charpente pour la fabrication. »

Lauréat d’Aquitaine Entreprise pour sa première société Habitat solaire, Nicolas Borzeix a eu l’occasion de nouer des relations avec des chefs d’entreprise auxquels il peut désormais faire appel ; c’est le cas de la société Lespinasse BTP à Rauzan, qui intervient sur les chantiers pour les dalles, les ouvertures de portes et la pose d’isolants. Cube in life intervient alors pour mettre les extensions et agrandissement hors d’eau/hors d’air. Cette étape représente 50 % de son activité mais elle peut aussi gérer pour le client la suite et proposer ainsi un service complet jusqu’à la plomberie, l’électricité, la plâtrerie.
Taille moyenne des chantiers : 40 m2, l’essentiel des demandes reçues par la société concernant pour l’instant principalement les extensions pour faire des suites parentales avec chambre, salle de bain et dressing, ou le studios en fond de jardin, pour des tarifs qui vont de 1.200 € TTC le mètre carré en hors d’eau/hors d’air à 1.800 € en prestation complète.
Une vingtaine d’extensions devraient être réalisées cette année, une trentaine en 2017.

« Aujourd’hui les clients attendent pour travailler avec nous, assure Nicolas Borzeix, même si nous arrivons à intercaler dans nos plannings des extensions ou agrandissements de taille inférieure à 30 m2. »

Le vin, le golf, les enfants

Cube in life iGOLF

La première version d’iGOLF sera en démonstration cet été sur les greens.

Habitant dans l’Entre-Deux-Mers, amateur de vins, Nicolas Borzeix décline désormais son cube pour les propriétés viticoles avec iWINE.

« J’en suis à plus de 200 dégustations. Dans les grands châteaux, vous avez des salles de dégustation, mais dans les autres non. Les dégustations se font dans les cuviers ou dans les bureaux. Quand vous êtes amateur de vin, aller dans la vigne, c’est important, et déguster au cœur du vignoble apporte une vraie valeur ajoutée. »

Présent fin 2014 sur le salon Vinitech Bordeaux, il revendique aujourd’hui 50 contacts sérieux en cours, dont certains à l’étranger, en Australie ou en Californie. Nicolas Borzeix réfléchit également à un « iWine Tour », autour de cubes qui collent à l’identité de chaque château.
Ce concept va également être décliné cette année sur les parcours de golf avec l’iGOLF, déclinaison en miniature de l’iCUBE. La première version construire sera en démonstration cet été sur les parcours de golf. La société parie sur ce module de moins de 5 m2 pour des parcours 18 trous qui prennent plusieurs heures, qui peut permettre aux joueurs de faire une pause, satisfaire un besoin naturel sans retourner au club house, précisant que son bardage permet la publicité, soit un vecteur de communication efficace sur le lieu le plus visible du golf : le green.

Enfin la société Cube in life a mis au point à destination des enfants une maison de jardin. Son prix : 990 € TTC.

« J’en ai eu l’idée lors des 4 ans de mon fils quand j’ai cherché une cabane de jardin sans pourvoir trouver ce que je voulais. L’iKID est une vraie maison qui dure, pèse 350 kilos, et se monte en 20 minutes. »

« Le Cube je voulais le dédier à toutes les générations », rappelle Nicolas Borzeix qui, avec ces premières déclinaisons, semble bien parti. Et ce n’est pas fini. L’iCUBE doit être adapté dans l’avenir à d’autres usages bien précis. Dans les cartons par exemple : une tiny-house, maison itinérante qui va plus loin que le concept du mobil-home, très courant aux Etats-Unis ou au Canada.

Source : La Tribune

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. allan dit :

    Pas mal l’idée mais l’avantage sera quoi exactement?

  2. Gerald dit :

    Projet intéressant, ça donne envie de faire construire un bureau design au fond du jardin.

  3. Rachael Rayna dit :

    Une idée de création bien pratique, j’aime bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *